Neerlandia

Neerlandia

ZEEP Architects and urban designers

Au bord du Canal du Rhin à Utrecht, l’ancien terrain de la tréfilerie Neerlandia a été réhabilité en un agréable quartier résidentiel. Le plus ancien hall de l’usine a été transformé en appartements. Les entrepôts abattus ont été remplacés par de nouvelles maisons de rangée construites dans des ruelles piétonnes. Le quai est devenu une zone de promenade publique. Avec la réhabilitation de ce terrain, ZEEP architects and urban designers relie le quartier à l’eau et entretient la mémoire du passé industriel.

Il ne reste aujourd’hui que quelques traces reconnaissables de cette activité industrielle le long du Canal du Rhin, dans le quartier utrechtois de Hoograven. Après des années d’inoccupation, la plupart des cheminées et des halls d’usine s’étaient effondrés ou avaient été abattus. 

Au bord du Canal du Rhin à Utrecht, l’ancien terrain de la tréfilerie Neerlandia a été réhabilité en un agréable quartier résidentiel. Le plus ancien hall de l’usine a été transformé en appartements.

Construit en 1914, le bâtiment était à l’origine l’Usine Chimique du Dr. F.C. Stoop. Depuis 1932, la tréfilerie Neerlandia produisait en usine des pointes (clous) et toutes sortes de fils métalliques, le complexe gagnant 8 entrepôts. Après le départ de Prozee, commerce de chiffons et de métal qui avait occupé le terrain entre 1973 et 2002, le complexe était resté vide et s’était paupérisé.

“”Jan Poolen, ZEEP Architects

La cheminée de 35 mètres de haut est un élément marquant du projet. Celle-ci se dressait autrefois à l’endroit où se trouve aujourd’hui le premier bloc de nouvelles constructions à côté de l’ancien hall

Usine cathédrale

Jan Poolen, de ZEEP architects and urban designers, a vu Neerlandia pour la première fois en 2009 : « J’ai été immédiatement fasciné par le hall d’usine en ruines. Le toit de ce hall monumental s’était effondré, et des plantes et des arbres s’y développaient. Mais j’ai entrevu un avenir pour cet endroit et j’ai conçu un plan de réhabilitation qui préservait ce bâtiment. »

Malgré la disparition d’un collatéral, la typologie basilicale originelle de l’usine – un vaisseau central avec collatéraux – a été préservée. De nouvelles membrures en acier, laissant voir les contours du collatéral disparu, relient l’usine aux nouvelles habitations érigées là où se dressaient autrefois les entrepôts.

 

Seules les monumentales façades sud et ouest de la tréfilerie ont été conservées, et partiellement seulement. « Le hall était un peu plus long – environ 110 mètres contre 92 à peu près aujourd’hui – et a été littéralement coupé en deux pour faire de la place à une nouvelle rue et à des habitations à l’est du hall. J’ai laissé sur le coin la marque de la découpe clairement visible dans la maçonnerie."

“De minces encadrements en aluminium ont également été appliqués au niveau du vaisseau central. La façade de tête côté quai a quant à elle été dotée de plus grands châssis en aluminium. ”Jan Poolen, ZEEP Architects

Fenêtres industrielles

Les façades historiques ont été dotées de nouveaux encadrements en aluminium de qualité supérieure qui rendent l’atmosphère des anciennes fenêtres en acier. Poolen : « Les encadrements en acier d’origine présentaient de délicats croisillons en petit bois et une finesse très proche des profilés de rénovation de Reynaers. Il n’y avait que des fenêtres hautes dans les collatéraux de l’usine. Il nous fallait évidemment plus de fenêtres pour les habitations. Installer le garage sous l’usine nous a permis de conserver la façade fermée au rez-de-chaussée. Au-dessus, nous avons ajouté de nouvelles fenêtres, juste en-dessous de celles qui existaient. » La façade ainsi obtenue offre un bel équilibre.

 

Les façades historiques ont été dotées de nouveaux encadrements en aluminium de qualité supérieure qui rendent l’atmosphère des anciennes fenêtres en acier. 

La longue façade sud est fortement exposée aux bruits, à cause de la proximité de l’A12, d’où l’application de doubles châssis. Le châssis intérieur s’ouvre tandis que le châssis extérieur fixe à croisillons isole du bruit ; des fentes supérieure et inférieure de 80 mm assurent la ventilation. 

De minces encadrements en aluminium ont également été appliqués au niveau du vaisseau central. La façade de tête côté quai a quant à elle été dotée de plus grands châssis en aluminium. Un espace horeca s’y installera bientôt au rez-de-chaussée. Alkondor, spécialiste en façades, a assuré le montage de tous les châssis.

 

Les encadrements en acier d’origine présentaient de délicats croisillons en petit bois et une finesse très proche des profilés de rénovation de Reynaers: SL 38. 

Un coup d'oeil à l'intérieur des appartements.

Appartements et lofts 

L’accès aux habitations se fait via deux halls d’entrée situés au début et à la fin de la rue côté nord. De hauts châssis en aluminium laissent entrer beaucoup de lumière naturelle dans ces halls, tandis que des lampes de l’ancienne usine éclairent les entrées pendant la nuit. Depuis ces halls d’entrée, on atteint la rue intérieure avec les appartements des deux premiers étages ; les appartements plus vastes du troisième étage sont quant à eux accessibles par une galerie. En tête de quai, cinq lofts avec balcons ont été aménagés au-dessus de l’espace horeca.

 

La tête moderne offre un regard sur le passé 

La nouvelle façade de tête côté est présente un design moderne au caractère industriel. À l’intérieur d’un cadre fait de poutres en H en acier noir, la façade a été recouverte de plaques en aluminium anodisé couleur bronze. À l’intérieur de ce cadre, une forme perforée dans les plaques d’aluminium figure l’intérieur de l’usine Neerlandia avant rénovation. Une vieille photo a ainsi été convertie en image négative et transformée en perforations de 6 à 18 mm. 

D’étroits bandeaux de fenêtres ont été ménagés ça et là et, au centre, un large renfoncement avec l’entrée vers le garage et la rue intérieure entre les habitations. Un palier et un escalier de secours disposent d’une balustrade en acier corten.

Les façades historiques ont été dotées de nouveaux encadrements en aluminium de qualité supérieure qui rendent l’atmosphère des anciennes fenêtres en acier.

Cheminée reconstruite

La cheminée de 35 mètres de haut est un élément marquant du projet. Celle-ci se dressait autrefois à l’endroit où se trouve aujourd’hui le premier bloc de nouvelles constructions à côté de l’ancien hall. La cheminée a été démontée au début des travaux de réhabilitation en 2012 et reconstruite en 2017 de l’autre côté de l’ancienne usine. Elle est plus belle qu’avant, car l’ancienne partie supérieure délabrée a été remplacée par une nouvelle tête de cheminée.

Lieu de séjour au bord de l’eau, le large quai public est un enrichissement pour le quartier.

Ruelles résidentielles et quai

Poolen nous explique son projet pour le quartier : « Dans une première phase, nous avons construit perpendiculairement au quai quatre bandes de maisons de rangée avec, au bout, un bloc d’appartements au bord de l’eau. Les contours des anciens entrepôts de l’usine ont servi de base pour le lotissement. » Les ruelles intimes ne sont pas accessibles aux voitures, celles-ci doivent se garer dans le parking sous le quai. Les habitants s’approprient la rue avec des bancs et des bacs de fleurs. Lieu de séjour au bord de l’eau, le large quai public est un enrichissement pour le quartier.

Fabricant: 
Alkondor
Architecte: 
ZEEP Architects and urban designers
Lieu: 
Utrecht, Pays-Bas View on map
Photographe: 
Jan Willem Schouten
Autres partenaires: 
Lithos Bouw & Ontwikkeling (General Contractors) Lithos bouw & ontwikkeling (Project developers) Brons Constructeurs & Ingenieurs (Construction managers)